Comme un exemple et une action valent mieux que mille mots

Évoquons la pertinence d’acheter des produits bourrés d’huile de palme : tout le monde a entendu parler des célèbres marques, pâtes à tartiner qui utilisent dans leur processus de fabrication l’huile de palme. Il est vrai qu’au petit-déjeuner, tartiné sur une baguette de pain c’est au top ! Oui mais, car il y a un mais ! Si on porte notre regard sur l’huile de palme et la déforestation et donc pourquoi l’huile de palme est mauvaise pour l’environnement, sur pourquoi l’huile de palme est mauvaise pour la santé du fait de son fort taux d’acides gras saturés qui augmentent le mauvais cholestérol … et bien d’autres encore. Ainsi nous pouvons comprendre qu’acheter des produits riches en huile de palme est une problématique pour l’environnement, la biodiversité et la santé humaine.

Dois-je auquel-cas revoir mes achats et m’orienter vers une pâte à tartiner plus “vertueuse” ? Bien sûr si vous voulez être un consom’acteur !

Donc oui être un consom’acteur est une solution bénéfique bonne pour la santé et la planète.

C’est se positionner dans son quotidien de vie pour redéfinir sa façon de consommer, changer nos habitudes de consommation, de telle sorte à ce qu’elle soit la plus saine et respectueuse pour l’être humain et la planète. C’est repenser les produits qui sont essentiels de ceux qui ne le sont pas pour limiter notre empreinte carbone, réduire ses déchets à la maison, pour que notre façon de consommer ait du sens et soit la plus cohérente possible pour répondre favorablement aux enjeux du développement durable : construire une société plus durable. C’est se poser les bonnes questions, notamment sur l’impact de notre consommation en amont et en aval. C’est lorsque le consommateur devient consom’acteur !

 

 

Être un consommateur éthique et responsable c’est possible et facile

Pas toujours facile dans la vie de tous les jours, souvent à 100 à l’heure de se rajouter une charge mentale supplémentaire. On va souvent au plus simple, au plus vite, au plus économique ! Nous avons aussi l’idée reçue que bien consommer coûte cher : à cet effet, je ferai un article autour de cette thématique-là “Est-ce-que bien consommer coûte plus cher ?“, afin d’avoir une idée au plus juste de ce qui coûte cher de ce qui ne l’est pas. Vous serez d’ailleurs surpris du réel coût des choses, des aliments, des ingrédients.

Pour en revenir au sujet qui est “Comment être un consommateur éthique et responsable”, il existe des solutions qui permettent à notre niveau et selon la possibilité de chacun de revoir sa façon de consommer.

* Utiliser des outils tels que Yuka.

Yuka c’est quoi ? C’est une application mobile qui permet de scanner les produits alimentaires et cosmétiques en vue d’obtenir des informations détaillées sur l’impact d’un produit sur la santé. L’objectif est d’aider le consommateur à choisir des produits jugés bons pour la santé et, également d’inciter les industriels à améliorer la composition de leurs produits.

* Privilégier les produits de saison et si possible locaux. Pourquoi manger local et de saison ? Pour limiter l’empreinte carbone liée aux moyens de transports, s’assurer de la traçabilité du produit et de la qualité de celui-ci (sans O.G.M., sans pesticides …), valoriser le producteur au juste prix, notamment si on achète des produits issus de l’agriculture biologique. N’hésitez pas à consulter l’article ALL GREEN : “L’agriculture biologique est une garantie de qualité”.

* Bien choisir ses canaux d’achats : si possible un petit producteur, ou un site e-commerce de qualité et de confiance. Arrêter de faire ses courses en ligne auprès de gros acteurs du e-commerce. Récemment un de ces acteurs pour accroître son positionnement marché n’a rien trouvé de mieux que de proposer des livraisons en 24h00 : “aussitôt cliqué, aussitôt livré!”. Quel est le coût environnemental, social de ce genre de services ? En réalité et avec le recul nécessaire ce n’est pas un service ! En effet n’est pas un service rendu à la planète car cela est synonyme de surconsommation, accroissement de l’empreinte carbone liée aux moyens de transports, non valorisation des intermédiaires du transport à leur juste prix … donc effectivement ce n’est pas un service rendu !

 

Le vrac une solution positive pour une meilleure transition écologique

Privilégier le vrac : pourquoi acheter en vrac ?

Parce-que le vrac est un marché en pleine expansion : ces dernières années, les magasins en vrac se sont multipliés en France. De ce fait, vous aurez le choix produits aussi bien alimentaires que non alimentaires. C’est également la pierre angulaire du zéro déchet, il est la meilleur arme pour lutter contre le suremballage, l’essentiel étant de se munir des contenants réutilisables, tels que des bocaux en verre par exemple.

De plus, le vrac est la preuve palpable que nos choix de consommation ont un impact. Les consommateurs ont en effet mis la pression sur les distributeurs pour qu’ils proposent du vrac : les grandes enseignes proposent désormais du vrac. De plus et pour information, en 2018 on recensait 280 magasins 100% vrac en France.

Oui mais encore : il est bon à savoir qu’acheter des produits en vrac c’est acheter au prix le plus juste pour vous, les producteurs et la planète dans la mesure où il s’agit de bio. En effet, dans un  produit emballé de façon classique, 5% du prix est dédié au packaging et jusqu’à 35% au marketing.

* Consommer moins mais mieux, lutter contre la surconsommation et le gaspillage notamment alimentaire : pour cela on privilégie les produits sans O.G.M., pesticides, on limite sa consommation de viande par exemple. La consommation de viande, première cause du réchauffement climatique.

* Sodas, sirops, jus de fruits ultra-sucrés … : limiter voire éliminer leur consommation qui est dangereuse pour la santé (riches en sucre dont la consommation est addictive et néfaste pour la santé humaine), bourrés d’additifs et de conservateurs qui également impactent de façon négative notre santé, sans parler de leurs poids sur l’environnement et de l’empreinte carbone (packaging en plastique, lourd à transporter donc un coût notoire sur l’environnement …). Est-ce indispensable, vitale pour vivre ? Non ! C’est aussi cela être un consom’acteur : c’est revoir ses habitudes de consommation.

Une ode à la vie pour faire rimer consommation et actions positives

Être un consom’acteur c’est aussi des gestes du quotidien simples et faciles à mettre en œuvre au sein de nos foyers:

* A une époque où la raréfaction de l’eau n’est plus un mythe mais une réalité, où des pays vont atteindre le point zéro en eau dans les prochaines années, l’eau doit être préservée. Cela se traduit concrètement par : Ne pas laisser couler l’eau inutilement; Éviter au maximum de prendre des bains; Éduquer nos enfants, nos proches à avoir ces gestes du quotidien

* Quand on parle d’eau également, on arrête d’acheter des bouteilles en plastique et on se tourne vers de systèmes qui permettent de la filtrer, on privilégie les gourdes en inox …;

* On se tourne également vers le marché de seconde main;

* La mode slow fashion également :“Achetez moins, choisissez bien : c’est la maxime. Qualité, pas quantité. C’est la chose la plus écologique que vous puissiez faire”, Vivienne Westwood, styliste engagée pour une mode éco-responsable;

* On se met au D.I.Y., on fait par exemple ses produits ménagers. Découvrez notre sélection de produits pour faire soi-même ses produits ménagers; Le D.I.Y. se traduit en Français par faire soi-même.

* On s’informe : pour faire bien faire les choses et aller vers une meilleure transition écologique qui fera de vous un consom’acteur, on se fait accompagner, on recherche les informations sur les différents moteurs de recherches,on regarde des reportages, des vidéos Youtube, on se tourne vers des lectures qui vont également nous guider. A cet effet, Jérémi Pichon et son guide Famille en transition écologique pour vous aider.

 

 

 

Et si pour débuter à être un consom’acteur on profitait de Noël pour commencer ?

Les fêtes de Noël, l’un des cauchemars pour la planète : surconsommation, 20 000 tonnes de papiers cadeaux utilisés et jetés rien qu’en France… C’est l’une des périodes idéales pour agir de façon concrète (même si il n’y a pas de période et qu’être un consom’acteur se pratique toute l’année), pour transformer Noël en fête éco-responsable.

C’est le moment de se poser et de se repositionner ! A vous de réfléchir en tant que consommateur éthique et responsable !

Consommer éthique et responsable, pour finir sur une note bienveillante et positive c’est possible

Vous l’aurez compris des solutions simples et efficaces s’offrent à nous. Cet article en donne une petite idée car il y a beaucoup à dire et à faire en terme d’actions sur le sujet.

Conscience, éveil, volonté de faire, de changer ses habitudes de consommation sont les maîtres mots pour être un consommateur éthique et responsable.

Nous sommes tous acteurs participatifs pour construire une société plus durable et plus juste. Cela dépend en partie de nous et du regard que nous portons sur les choses. Il y a encore plusieurs années le vrac n’existait pas : à force de volonté, de détermination ce sont plus de 280 vrac en France. C’est la preuve tangible que cela est possible.

Restons optimiste, essayons de nous remettre en question pour au fond nous améliorer et repositionner l’environnement, l’homme sur le plan sociétal et côté santé au cœur de nos préoccupations. Éduquons nos enfants, et laissons-nous aussi éduquer par eux : ils ont également beaucoup à nous apprendre,ont parfois plus de connaissances que nous sur le sujet acquises à l’école, auprès de leurs amis : laissons cette connaissance pénétrer nos foyers et surtout mettons-les en action.

Pour terminer, et d’un point de vue très personnel en tant que gérante de ALL GREEN, je dirai : “Le temps des mots est révolu, le temps de l’action c’est maintenant”. A nous de Dessiner notre planète, notre quotidien avec les belles couleurs de la vie, de la solidarité, du partage, de la bienveillance pour le bien-être de la planète et de la biodiversité qui la constitue.

C’est ne pas être une partie du problème, mais être une partie de la solution. Soyons des consom’acteurs !

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Pin It on Pinterest

Share This